All posts by Julia Borel

Newsletter W – Mars 2017

Par | L'école | Aucun commentaire

Chaque mois, recevez la newsletter de l’École W. Au programme ce mois-ci : la création de notre outil de veille numérique, W raconté dans les médias, le Live Magazine de la première promotion et la pédagogie de l’école.

 

Spot it : l’outil de veille numérique de l’écosystème W

Capture d’écran 2017-02-24 à 11.29.10

Spot it est un nouvel outil de veille numérique développé à l’intérieur de l’école et animé par les étudiants, les start-up résidentes et l’équipe pédagogique. Il a été présenté lors de la conférence de presse du 18 janvier. Le résultat de ce travail de veille est accessible au public.
Cette plateforme exerce non seulement les étudiants à faire de la curation mais elle leur permet aussi de repérer les tendances, d’aller chercher de nouvelles idées et de partager les bons contenus sur les thèmes des médias, des nouvelles technologies et de la communication.
Fab Dev, entreprise de programmation informatique et d’innovation numérique résidente sur le campus du CFJ et de l’École W, a développé cette solution en relation avec Karen Bastien (Wedotata), mentor W en data.

 

La Masterclass de Kaos Pilot exclusivement au 210

IMG_3482 (1)

Vous rêvez de devenir un as de l’innovation, vous voulez toucher du doigt la spécificité de la pédagogie W : dans ce cas, réservez vos 19, 20 et 21 avril. L’école danoise d’entreprenariat Kaos Pilot viendra dispenser à Paris, dans nos locaux, sa deuxième masterclass sur le territoire français, The Art and Craft of Facilitating Learning Spaces Masterclass. Innovante, inspirante et ludique, la session sera assurée par Simon Kavanagh. Le staff pédagogique de W fait partie de la première promotion française formée par Kaos Pilot. Plus d’infos ici.

 

« Le Monde » parle de l’école W…

16832407_10212730751012959_7796678441483484655_n

Les médias s’intéressent de près à la pédagogie innovante de l’école W. Julie Joly, directrice générale de l’école, a rappelé dans Le Monde, le 20 février dernier, de quels constats notre formation était le produit. “Les besoins de contenus ne cessent d’augmenter, mais les employeurs sont en manque de profils à recruter”, dit-elle notamment dans un article sur les nouvelles formations de terrain pour les métiers du numérique. Vous pouvez découvrir cet article ici.

 

… France Inter aussi !

Capture d’écran 2017-02-24 à 11.57.25

Nos étudiants se sont aussi exprimés au micro de France Inter. À l’occasion d’une émission sur la génération Z diffusée le 12 février, Lénora Krief, journaliste de l’émission “Demain la veille” animée par Giulia Foïs, s’est fait raconter les envies et les projets de Zoé, Fabien, Simon et quelques autres. A écouter ici à partir de 20 minutes environ…

 

Le Live Magazine des W

LiveMagw 10.41.51

Les étudiants W ont eu le privilège de s’initier au storytelling en réalisant leur propre “Live Magazine”. Ce concept de récits journalistiques uniques, en direct, sur scène, a été développé par Florence Martin-Kessler. Elle est venue, avec toute son équipe, guider les étudiants vers la réalisation d’une représentation qui restera l’un des moments forts de l’année.

 

Découvrez en vidéo la pédagogie de l’École W 

IMG_1763 - copie

“La semaine de l’histoire” : notre partenariat avec l’ENS

Dans cette vidéo, découvrez le contenu de la semaine de l’histoire, durant laquelle les étudiants de W ont travaillé leurs techniques de base rédactionnelles.

Les flash missions

A W, les étudiants valident leurs acquis à travers un exercice très spécifique, la flash mission : 24 heures pour montrer tout ce qu’ils savent faire. Regarder la vidéo.

Le mode projet

Le mode projet est au centre de la pédagogie de l’École  W. Il permet aux étudiants d’acquérir leurs compétences en réalisant des projets concrets. Démonstration.

Le Pitch & Prod

Le Pitch & Prod est un travail qui consiste à plonger dans une oeuvre avec un oeil méthodique et critique. Il permet aux étudiants d’élargir rapidement leur culture générale dans tous les domaines et d’apprendre à discerner les différentes façons de produire du savoir, du point de vue et du story-telling. À découvrir ici.


Avis aux recruteurs : nos étudiants sont en stage à partir de juin 2017

Les étudiants de l’école W doivent effectuer un stage obligatoire en entreprise de 2 à 4 mois au cours de leur première année.
Le ou les stages peuvent s’effectuer entre début juin et fin septembre 2017.
Si vous recrutez dans les secteurs connectés* aux savoir-faire de l’école W (culture numérique, création de contenus, gestion de projet) n’hésitez pas à faire parvenir votre offre sous la forme d’une fiche de poste simple à l’adresse contact@ecolew.com. Elle sera présentée aux étudiants.


W recrute en Martinique

Martinique_W (1)

L’école W est partie à la rencontre des jeunes Martiniquais du 15 au 17 février derniers dans le cadre de Forméo 2017.
Ce salon de la formation des métiers et de l’orientation des lycéens et des étudiants est organisé par la Collectivité Territoriale de Martinique.
A quelques kilomètres de Fort-de-France, au stade Louis Achille, de nombreux élèves, parfois très jeunes, sont venus sur le stand W/CFJ, attirés par le journalisme ou la communication digitale. Ils ont souvent été séduits par les méthodes pédagogiques innovantes de W et beaucoup se disent prêts à  venir étudier en métropole après le bac. Il y a quelques jours, l’école a reçu sa première candidature en provenance de Fort-de-France…


Venez nous rencontrer lors des Mercredis W 

IMG_7387 - copie

Parents, bacheliers, étudiants, vous avez des questions sur l’École W ?
L’équipe pédagogique et les étudiants de l’école vous reçoivent tous les mercredis à 17h30.
Le principe est simple : il suffit de prendre votre rendez-vous par mail à contact@ecolew.com en nous indiquant le mercredi et l’horaire qui vous arrangent à partir de 17h30.


Grand succès de notre journée portes ouvertes

IMG_2473 - copie

L’École W et le CFJ ont organisé leur journée portes ouvertes en commun le 21 janvier. Vous avez été plus de 300 à venir rencontrer les étudiants et les encadrants au 210 rue du Faubourg Saint-Antoine. Nous avons passé une excellente journée et nous vous en remercions. Elle nous renforce dans l’idée que nos formations sont des cursus d’avenir, grâce à vous.
Vous pouvez revivre cette journée rythmée par la visite de nos locaux, des flash radio et journal TV en direct avec les étudiants du CFJ, une conférence-débat avec les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme, grands reporters au Monde et auteurs du livre-événement “Un président ne devrait pas dire ça”. C’est ici en photos et en vidéo sur notre page Facebook.
Capture d’écran 2017-02-24 à 11.29.10

Spot it : le nouvel outil de veille du 210

Par | L'école | Aucun commentaire
Une armée d’étudiants et de professionnels pour veiller sur les dernières innovations liées à la création de contenus. Rien que pour vous. Ce site a un nom : “Spot it”. Il est né à l’école W grâce à Claire Protin et Lucas Berbesson, fondateurs de Fab Dev, entreprise de programmation informatique et d’innovation numérique résidente sur le campus du CFJ et de l’École W.
Spot it est un nouvel outil de veille numérique développé à l’intérieur de l’école et animé par les étudiants, les start-up résidentes et l’équipe pédagogique. « Cela fait quatre mois qu’on travaille sur cet outil, a précisé Claire Protin, directrice de Fab Dev, lors d’une conférence de presse le 18 janvier dernier. Spot it est un outil de curation de contenus. C’est un outil collaboratif où chaque étudiant possède un profil et va venir repérer des tendances et des contenus sur le web« .
Concrètement, tous les titulaires d’un compte peuvent avoir accès à la plateforme Spot it pour poster les ressources qu’ils estiment intéressantes. Les enseignants jouent un rôle de modérateur et décident de rendre la ressource disponible ou non pour le grand public. Seuls les membres de la communauté Spot it ont la possibilité de poster leurs recommandations, mais les résultats sont publics et accessibles par tout le monde.
L’objectif de cet outil est non seulement d’entrainer les étudiants à faire de la curation mais aussi de donner à chacun une base de ressources identifiées comme précieuses pour nourrir la connaissance, la capacité de production et la réflexion sur l’évolution des contenus et du récit. « L’idée est de donner à voir ce qui est fait ailleurs, à l’étranger, sous tous les formats, en journalisme, en communication, en edtech, en tutoriels… tout ce qui peut nourrir la façon dont on construit les récits mais aussi d’obliger les étudiants à faire de la veille, explique Julie Joly, directrice de W. Ils sont évalués sur leur capacité à faire cette veille, à aller chercher en dehors de l’école et de leur environnement proche des idées et des formats« .
Spot it concerne des domaines aussi variés que le journalisme et les médias, la communication au sens large, l’expérience utilisateur, les modèles économiques, la data et le marketing. Les recommandations peuvent prendre la forme de nouveaux formats éditoriaux, de tutoriels et de makign of, de nouveaux outils, des cours en ligne ou des posts d’analyse.

Découvrir Spot it 

La pédagogie W : les missions flash

Par | L'école | Aucun commentaire

A l’Ecole W, les étudiants valident leurs acquis à travers l’exercice de la flash mission : 24 heures pour montrer tout ce qu’ils savent faire. Un sujet est donné à chaque étudiant qui dispose de 24 heures pour le réaliser et produire un rendu le plus proche possible de l’exigence professionnelle.

 

La pédagogie W : le Pitch and Prod.

Par | L'école | Aucun commentaire

Dans la pédagogie de l’école W nous vous présentons l’exercice du « Pitch and Prod », utilisé à trois reprises au cours de leur première année. Il s’agit d’un travail qui consiste à analyser une oeuvre avec un oeil méthodique et critique. Le « Pitch&prod » prend la forme d’un rapport écrit, que les étudiants doivent ensuite pitcher à l’oral devant un jury.

 

La pédagogie W : le mode projet

Par | L'école | Aucun commentaire

A l’Ecole W, les étudiants acquièrent leurs compétences en réalisant des projets concrets. Une façon de travailler qui permet aux apprenants de développer leur autonomie, de mettre à l’épreuve leurs compétences, et, à terme de formuler eux-mêmes ce dont ils ont besoin en terme d’encadrement pour aboutir à leur projet.

 

DSC_0002 (1)

« Déclic » : comment est née l’émission politique des étudiants W

Par | L'école | Aucun commentaire

Une quinzaine d’étudiants de l’École W ont lancé en janvier leur propre média 100% vidéo, pour éveiller à la politique les membres de la génération Y qui aimeraient mieux s’immerger dans l’élection présidentielle. Nommé Déclic, il est présent uniquement sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram). Une grande émission par mois est au programme. 

Les jeunes ne prennent plus le temps de s’informer en dehors de la sphère digitale et sont fâchés avec la politique. C’est de ce constat que les quinze étudiants de l’École W sont partis pour lancer « Déclic ». Sous l’impulsion de Fabien Marchesini, ils ont réunis leur talents et pris beaucoup de temps pour créer un média jeune, dynamique et engagé contra la déconnexion des primo-votants pour la politique. Fabien Marchesini décrit Déclic comme « un projet ambitieux qui veut réconcilier les jeunes et la politique en proposant des vidéos pédagogiques et décalées ». 

La stratégie éditoriale n’était pas au programme de leur première année, mais après quelques sessions anticipées, la direction a estimé que la fine équipe pouvait faire le grand saut.

La première émission, tournée dans le studio télé du 210 rue du Faubourg Saint-Antoine, au sein des locaux du CFJ et de l’École W, est sortie lundi 16 janvier sur Youtube. Elle avait pour premiers invités Guillaume Meurice, humoriste et chroniqueur à France Inter et Benjamin Lucas, président du Mouvement des Jeunes Socialistes.

DSC_0085 (1)

Les étudiants W aux côtés de Guillaume Meurice et Benjamin Lucas lors du tournage de la première émission.

 

Déclic, c’est également des Facebook Live. Les deux premiers ont été réalisés durant les meetings d’Arnaud Montebourg et de Benoît Hamon, mais également des interviews, des tutos didactiques dessinés, et une quotidienne Snapchat.

L’école W, dont la pédagogie est axée autour du mode « projets », offre à ses étudiants des journées d’autonomie pour développer leurs compétences acquises au cours des sessions précédentes ou porter à maturité leurs propres projets éditoriaux. Pour Fabien Marchesini, Déclic « c’est aussi l’occasion pour les étudiants de mettre ce qu’ils apprennent en cours à l’épreuve du terrain et de se lancer dans le grand bain médiatique sans attendre ».

Pour suivre Déclic :

F_icon.svg     twitter-logo-final    Instagram_App_Large_May2016_200      tag-snapchat-tag-1049721     YouTube_Play

Bien s’orienter : les bons conseils d’Emilie Chapuis

Par | L'école | Aucun commentaire

 

« Quelque chose qu’on aime faire, qu’on sait faire, et qui crée de la valeur pour la société ». Ce sont les trois dimensions que doivent posséder le métier qui nous correspond selon Emilie Chapuis, fondatrice de l’agence Strategy Scenarists et co-fondatrice de l’école W. Dans le cadre de l’évènement « O21, s’orienter au XXIème siècle« , organisé par Le Monde, Émilie Chapuis vous livre ses conseils et outils d’aide à l’orientation.

 

Newsletter W – décembre 2016

Par | L'école | Aucun commentaire

Chaque mois, recevez la newsletter de l’École W. Au programme de la dernière newsletter de l’année 2016 : les rencontres des Mercredis W et la journée portes ouvertes du 21 janvier, l’inauguration des nouveaux locaux, l’enseignement de la culture Gé à W et le Mannequin Challenge.

 

Venez nous rencontrer lors de la journée portes ouvertes le 21 janvier… 

img_7309
 L’École W vous ouvre ses portes le 21 janvier 2017. À partir de 13 heures, vous pourrez visiter nos locaux, rencontrer l’équipe pédagogique et les étudiants de la première promotion. Nous nous ferons un plaisir de répondre à l’ensemble de vos questions.
Plus d’informations à venir début janvier sur notre site.

 

… ou un mercredi, celui que vous voulez 

img_1487

Si vous n’êtes pas disponibles le 21 janvier, vous pouvez vous rattraper n’importe quel mercredi (hors vacances scolaires). Chaque semaine, nous vous recevrons à votre demande à partir de 17h30.
Si vous êtes intéressé(e)s il vous suffit de prendre rendez-vous par mail à contact@ecolew.com en nous indiquant quel mercredi vous souhaitez venir nous rencontrer.

 

« Ici, on parle de projet ou de flash mission ».
Le reportage de l’Étudiant à l’École W

Version 2

L’Étudiant.fr a réalisé un reportage au sein des locaux du 210 rue du Faubourg Saint-Antoine, sur l’École W et sur sa première promotion. Le média spécialisé dans les études supérieures a effectué un vrai travail de terrain et a eu l’excellente idée de beaucoup donner la parole aux étudiants. Le reportage est à lire ici.

 

« Apprendre à s’informer sans complexe ».
La culture Gé à l’École W

14713656_699911826824720_3927240220280668283_n-1

Frédéric Béghin, Mentor W en Culture générale, revient dans notre blog sur la particularité de cet enseignement à l’École W. S’informer sans complexe, savoir aller chercher les bonnes informations, les utiliser et les restituer proprement, exercer son sens critique… tels sont les savoir-faire mis en oeuvre dans notre pédagogie. Découvrir l’article.

 

210 : nous avons coupé le ruban ! 

Version 2

Le 29 novembre dernier, le CFJ et l’École W ont eu le plaisir d’inaugurer le 210, rue du Faubourg Saint-Antoine, la nouvelle adresse de leurs locaux, en présence de la maire du 12ème arrondissement, Catherine Baratti-Elbaz, de la conseillère régionale d’Île-de-France, déléguée spéciale auprès de la présidente en charge des campus des métiers, Charlotte Baelde, et de la directrice du CFA Paris Académie Entreprises, Lydie Malach.
Retrouvez les discours d’inauguration de Julie Joly et Cédric Rouquette, Directrice et Directeur des études de l’École W, le live et les photos de l’évènement, ici.


Les étudiants W ont relevé le défi du « Mannequin Challenge »

capture-decran-2016-12-07-a-18-17-10

Tenir une pose figée et improbable tout en étant filmé, tel est la nature des Mannequin Challenge. Les W ont relevé le défi. Pour le fun, bien entendu. Mais aussi et surtout pour les compétences techniques et créatives auxquelles l’exercice les a exposés. Aidés par l’expérience de Portemire, l’agence de communication éditoriale et de contenus audiovisuels résidente à W, nos étudiants ont réalisé le leur. Découvrez les coulisses – très sérieuses – de cette aventure ici.

Si vous n’avez pas encore vu le résultat en vidéo, vous pouvez vous rattraper ci-dessous.


Les hébergés de l’École W.
Focus sur La Chance au Concours

etudiants-c72-2

L’École W c’est aussi une dizaine de start-up et associations hébergées sur le campus. Ce mois-ci nous vous présentons La Chance aux Concours, association à but non lucratif qui oeuvre pour la diversité sociale dans les médias en permettant à tous les jeunes d’avoir les mêmes chances de réussite que les élèves ayant les moyens de s’offrir une prépa. Elle a été créée en 2007 par d’anciens étudiants du CFJ et réalise un travail exceptionnel, dont l’école de journalisme se félicite à chaque concours.
Chaque année, près de 200 journalistes professionnels bénévoles préparent une quarantaine d’étudiants boursiers aux concours des écoles de journalisme. Ils informent aussi les jeunes qui le souhaitent sur les métiers des médias et le parcours à suivre pour devenir journaliste.
La Chance aux concours s’efforce, à sa manière, de rétablir une forme d’équilibre, en offrant le soutien de son réseau de professionnels à ses anciens élèves.


Quand les étudiants W « espionnent » puis traduisent ceux du CFJ 

img_4525-1

C’est le premier exemple de travail commun entre les promotions de W et du CFJ. Quand la direction de l’école W a proposé à trois étudiants d’assister, chaque matin, à la conférence de rédaction du quotidien réalisé par leurs aînés du CFJ, elle ne se doutait pas de ce qui l’attendait. Il a fallu pousser les murs et changer de salle pour accueillir, chaque jour au petit matin, une dizaine d’entre eux, attirés par les métiers du journalisme. Ces mêmes étudiants de W ne savaient pas qu’ils auraient à traduire en anglais et enrichir plusieurs de leurs articles dans le cadre de leur mission de clôture de trimestre.
Pour vous tenir au courant de l’actualité du CFJ, c’est ici.
capture-decran-2016-12-07-a-18-17-10

Plongée dans les coulisses du « Mannequin Challenge » de l’École W

Par | L'école | Aucun commentaire

Les étudiants de l’École W ont réalisé leur « Mannequin Challenge », un défi qui consiste à se filmer dans une position figée, parfois improbable. Ce projet, a été mené avec l’expérience de Portemire, agence de communication éditoriale et de production de contenus audiovisuels, résidente à W. Retour sur les coulisses de la vidéo.

 

La maquette pédagogique de l’école W comprend, une fois toutes les deux semaines environ, une journée dite « d’autonomie ». Cette journée permet aux étudiants de préparer leurs travaux à venir, et de réaliser leurs projets. Mais elle permet aussi à l’école de répondre à des opportunités proposées par des entreprises extérieures, à commencer par celles hébergées dans les locaux du 210 rue du Faubourg Saint-Antoine.
C’est ce qui s’est passé la semaine du 28 novembre avec Portemire, agence de communication éditoriale et de production de contenus audiovisuels, résidente à l’École W. « Ça faisait plusieurs semaines que je voyais passer des ‘Mannequin Challenge’, plus ou moins bien réussis nous explique Mathieu Michal, directeur général de Portemire. J’avais très envie d’essayer d’en réaliser un. Je me suis dit que ça pourrait être un beau projet pour les étudiants W, pour qu’ils comprennent tout le travail qu’il y a derrière un tournage et comment on peut mettre en place ce type de production vidéo ».

Les étudiants ont construit les différents tableaux

Mathieu Michal est venu présenter son projet à Julie Joly et Cédric Rouquette, directrice et directeur exécutif de l’École W. Ensemble, ils ont conçu la meilleure insertion possible dans le contexte pédagogique de l’école et ont travaillé sur les compétences qu’il permettrait de développer. « J’ai essayé de leur faire comprendre dans quel cadre on fait un mannequin challenge, pourquoi on le fait et quel intérêt ça avait pour l’école » précise Mathieu Michal. Comprendre qu’une vidéo demande d’être pensée en amont, surtout lorsqu’elle est tournée en plan séquence, a permis aux étudiants de travailler sur la conception de la mise en place d’une vidéo et sur la rigueur de sa réalisation.
Le projet n’était pas obligatoire. Les étudiants qui le souhaitaient ont pu construire les différents tableaux destinés à composer le plan séquence avant de commencer le tournage.
Il a fallu contourner quelques difficultés. Les étudiants n’étaient, par exemple, pas assez nombreux pour tenir toute la séquence de la vidéo. « La plupart des étudiants ont dû prendre deux fois la pose pour pouvoir réaliser l’ensemble des tableaux, nous précise Mathieu Michal. On a l’impression qu’il y a plus de soixante-dix personnes dans ce mannequin challenge alors qu’en fait il n’y en a que trente. Il y a eu aussi des petits détails techniques à régler. Savoir tenir la pose et ne pas regarder la caméra demande de la maîtrise ».

« Dans une maquette pédagogique classique, nous n’aurions pas eu le temps »

Est ensuite venue l’étape du montage, auquel quelques étudiants ont souhaité participer aux côtés de Portemire. Ils ont apporté leurs idées, ce qui, comme le dit Mathieu Michal, « n’est pas souvent le cas dans des écoles où les première année sont  généralement très bons pour effectuer ce qu’on leur demande mais n’osent pas forcément créer et imaginer ».
Le bilan de la réalisation de la vidéo ‘mannequin challenge’ s’est avéré très positif, tant pour l’équipe pédagogique que pour l’entreprise à l’initiative du projet et les étudiants. « Nous sommes heureux de voir qu’au bout de quelques semaines, nos intuitions se sont révélées plutôt intéressantes, explique Cédric Rouquette. Dans une maquette pédagogique classique, nous n’aurions pas eu le temps de réaliser ce ‘mannequin challenge’.» « Je suis heureux de voir que les étudiants étaient vraiment volontaires et engagés, enchaîne Mathieu Michal. Le projet était bien compris et bien partagé par tout le monde ».
Nous vous laissons découvrir ou redécouvrir le résultat de ce travail sur notre chaine Youtube en couleur ou noir et blanc, selon vos préférences.