Scroll to top
Contacter l'école
210, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris 12
contact@ecolew.com
Tél. +33(0)1 44 09 42 00

Devenir journaliste sportif : salaire, formations et missions

Le métier de journaliste sportif est idéal pour les passionnés de sport, conjuguant travail et amour du sport.

Cependant, l’entrée dans cette carrière exige persévérance et audace, malgré une augmentation des débouchés.
Les aspirants doivent faire preuve d’une grande motivation pour surmonter les obstacles et réaliser leur rêve.

En France, sur environ 60 000 journalistes, 3 000 se spécialisent dans le domaine sportif, travaillant pour divers médias tels que la presse écrite, la télévision, le web ou la radio.

Nous allons aborder ici les missions, les débouchés et le salaire d’un journaliste sportif. Nous verrons également dans quel cas l’École W est l’école de journalisme sportif idéale pour débuter votre carrière de journaliste sportif.

Qu'est-ce qu'un journaliste sportif ?

Le journaliste sportif est un relais essentiel entre le monde sportif et le public. Il a pour rôle de partager l’information, tout en maintenant un regard critique et objectif.

Ces professionnels possèdent une compréhension profonde des règles et de la culture sportive, ce qui leur permet de couvrir l’actualité sportive de façon globale ou de se concentrer sur un domaine spécifique.

Le métier de journaliste sportif est convoité et compétitif, malgré la diversité des plateformes telles que la presse, le web, la télévision et la radio. Ces journalistes ont la responsabilité de créer du contenu adapté à divers formats, qu’il s’agisse de courts bulletins, de reportages détaillés, de segments filmés ou audio, et ce, en live ou en différé.

Le salaire du journaliste sportif varie en fonction de la renommée de la plateforme médiatique pour laquelle ils travaillent et de la manière dont leur image personnelle est mise en avant dans ces médias.

Le salaire d’un journaliste sportif

Le salaire d’un journaliste sportif peut considérablement varier en fonction de divers facteurs tels que l’expérience, le statut professionnel et ses fonctions.

Qu’il soit employé par une grande société médiatique ou qu’il poursuive une carrière en freelance, un journaliste sportif peut être amené à couvrir des événements ponctuels ou à occuper un poste fixe, impactant ainsi ses revenus et les dépenses qu’il doit assumer.

En début de carrière, un pigiste dans le domaine sportif gagne souvent un salaire modeste, avec des rémunérations estimées entre 60 et 100 euros par article. Ce tarif représente souvent le point de départ avant de progresser vers des rémunérations plus conséquentes.

Un journaliste débutant peut s’attendre à un salaire de départ d’environ 2 000 euros brut mensuel, avec des perspectives d’augmentation en fonction du rôle occupé et de l’expérience acquise.

Les journalistes sportifs expérimentés, souvent en position de salariés, bénéficient généralement de salaires plus attractifs. Leur rémunération est influencée par leur ancienneté, leur spécialisation, leur renommée et leur rôle au sein de l’équipe rédactionnelle.

Un journaliste professionnel senior peut envisager une rémunération entre 5 000 et 6 000 euros brut mensuel.

Il est important de noter que ces chiffres représentent une moyenne et que les salaires peuvent varier considérablement en fonction des circonstances individuelles et des négociations contractuelles.

Quelles sont les tâches d'un journaliste sportif ?

Le rôle d’un journaliste sportif est essentiel pour informer le public sur les dernières nouvelles du monde sportif.

Que ce soit pour la presse écrite, la radio, la télévision ou les plateformes en ligne, il fournit des articles détaillés, des résultats en temps réel et anime des programmes dédiés au sport.

Ses tâches incluent également le commentaire en direct d’événements sportifs, ce qui demande une grande endurance, notamment lors de matchs prolongés, comme ceux de tennis qui peuvent s’étendre sur plusieurs heures.

Le salaire d’un journaliste sportif reflète souvent ces exigences, avec des horaires atypiques incluant les nuits, les week-ends et les jours fériés pour suivre l’actualité sportive.

Ce métier demande donc une passion indéniable pour le sport et une capacité à travailler dans des conditions parfois exigeantes.

Quelles sont les qualités pour devenir journaliste sportif ?

Les qualités oratoires du journaliste sportif

Lorsqu’un journaliste sportif opère devant une caméra ou un micro, il est impératif qu’il possède une élocution claire et une compréhension approfondie des protocoles de présentation.

Sa capacité à réagir promptement et à faciliter les discussions entre les participants est cruciale.

Face aux imprévus et aux ajustements de dernière minute, le journaliste sportif doit maintenir son sang-froid, une exigence commune à tous les professionnels du journalisme.

Dans un monde où l’information circule à une vitesse fulgurante, il est important de rester inébranlable et de répondre avec agilité.

Les connaissances du journaliste sportif

Que son audience soit spécialisée ou plus vaste, le journaliste sportif doit afficher une connaissance approfondie de son sujet, des athlètes aux règlements spécifiques des disciplines couvertes.

Le métier de journaliste sportif exige une vaste connaissance tant générale que spécifique au domaine sportif.

Ces professionnels peuvent couvrir l’actualité sportive dans son intégralité ou se spécialiser dans des secteurs particuliers, maîtrisant ainsi les subtilités et les normes de chaque discipline.

Leur travail implique souvent de l’improvisation, surtout lors de commentaires en direct, ce qui nécessite une capacité d’adaptation rapide et une mémoire robuste. Face à ces défis, un esprit alerte et réactif est essentiel.

Quelles sont les formations pour être journaliste sportif ?

Souvent, c’est l’enthousiasme pour le sport qui guide les aspirants dans cette voie. 

Il est essentiel de se former pour exceller et répondre aux exigences croissantes du métier et maîtriser des compétences techniques.

Bac+2 ou Bac+3 de journalisme sportif

La formation initiale pour devenir journaliste sportif implique souvent un parcours de deux à trois ans post-baccalauréat, suivi par une intégration dans une école spécialisée via un concours, souvent après une année de classe préparatoire.

Toutefois, la théorie seule ne suffit pas pour exceller dans ce métier. L’expérience pratique est cruciale, et c’est pourquoi il est conseillé de commencer des stages précocement.

Ces immersions professionnelles permettent de mettre en application les connaissances acquises et de s’habituer aux réalités du terrain.

Pourquoi choisir la formation de l'École W pour devenir journaliste sportif ?

L’École W offre un parcours éducatif complet pour ceux qui aspirent à une carrière dans le secteur sportif, avec une attention particulière sur les métiers du journalisme et de la communication.

Les programmes de l’École W sont conçus pour répondre aux besoins spécifiques des étudiants en fonction de leur orientation professionnelle avec un accent fort mis sur la pédagogie.

Le bachelor de journalisme spécialisation sport en partenariat avec l’INSEP est un programme phare qui prépare les étudiants à des rôles clés.

Ce cursus offre une formation approfondie pour occuper des postes stratégiques au sein du secteur sportif.

L'évolution d'un journaliste sportif

Le parcours d’un journaliste sportif débute souvent par des missions temporaires et des contributions occasionnelles avant de s’ancrer dans une équipe rédactionnelle.

Avec l’expérience, il peut se spécialiser davantage ou gravir les échelons pour devenir chef de rubrique ou du département sportif. Le salaire d’un journaliste sportif varie selon ces facteurs.

Le secteur du journalisme sportif connaît un essor, attirant ainsi de nouveaux talents grâce à l’intérêt croissant des médias audiovisuels et des producteurs.

Inscription

Prêt pour les métiers de demain ?

Nous souhaitons former de jeunes actifs ouverts aux différentes cultures, polyvalents, créatifs et dotés de sens critique.