L’école W n’est pas passée inaperçue (revue de presse)

Conf_W

Mardi 12 janvier, plus d’une soixantaine de personnes se sont réunies dans les locaux du CFJ pour assister à la conférence de presse annonçant l’arrivée de notre école, « W ». Les journalistes, qui étaient ici chez eux, ne sont pas venus pour rien. Depuis 24 heures, de nombreux articles annoncent le lancement de cette nouvelle école du numérique et ses nombreuses spécificités.

Le Monde Campus relève que W « ne s’adress(e) pas uniquement aux futurs journalistes, mais aussi aux bacheliers qui entendent travailler dans la communication d’entreprise ou les agences du web, sur l’écriture de scénarios d’animation ou de cinéma, ou encore en tant que chef de projet, community manager et autres métiers du web qui n’existent pas tous encore ». L’article mentionne par ailleurs que les sessions auront lieu entre le CFJ et des locaux dédiés, situés dans le 12ème arrondissement, 210 rue du Faubourg Saint-Antoine : « les locaux (…) comprendront un studio vidéo et radio, une « salle de créativité », des espaces de coworking (travail coopératif)… Y seront enseignés « le savoir-faire et le savoir- être des contenus et de la création numérique : image vidéo et photo, data visualisation, multimédia, droit de la propriété intellectuelle, data, code… en étant acteur de sa formation et en sachant pitcher ses projets et les réaliser seul ou en équipe », explique Cédric Rouquette, directeur de W. »

L’Express – L’Expansion ouvre son article sur une citation de la directrice du CFJ, à l’initiative de ce projet : « « Les jeunes sont très mal préparés aux métiers du journalisme et du numérique », estime Julie Joly. Or, pour les rendre plus « autonomes », plus « polyvalents », davantage portés sur la création d’entreprise et plus sensibles aux bouleversements technologiques, il faut « le faire dès la sortie du bac » »

Le portrait robot de l’étudiant W par Le Point : « Un peu singuliers, un peu geeks, très motivés »

Le Figaro Etudiant note que le profil des candidats sera large et varié, grâce à mode d’admission original : « Pour recruter les 100 premiers étudiants, n’y aura pas de concours mais une admission sur dossier (à télécharger à partir du 15 janvier). Les candidats, sans limite d’âge, ne seront pas jugés sur leurs bulletins scolaires. Ils devront répondre à l’écrit à des questions ouvertes sur leur projet. Les élèves admissibles passeront ensuite un oral durant lequel ils devront «pitcher» devant un jury. » Ce que confirme BFM Business en citant Emmanuel Chain, journaliste et président du Centre de Formation des Journalistes (CFJ): « Il y a beaucoup de jeunes talentueux qui ne se sentent pas à l’aise dans le monde des prépas/grandes écoles et qui refusent d’aller à la fac. C’est à eux que nous voulons nous adresser». Le journaliste de BFM résume ainsi : « Le but est de déceler des profils de gens curieux, ouverts et créatifs. Pas forcément des grosses têtes, bêtes à concours. »

Le Figaro note également que l’école disposera d’un « incubateur d’entreprises », largement soutenu par Ludovic Blécher, directeur du fonds Google pour l’innovation numérique de la presse et désormais président du comité stratégique de l’Ecole W. Le Point met l’accent sur une formation « accessible avec un seul bac en poche », qui « évitera la pédagogie théorique pour se focaliser sur la pratique » grâce à  « un réseau de 150 mentors – journalistes, graphistes, développeurs… ». Quant au profil des candidats, Le Point le résume en trois points : « Un peu singuliers, un peu geeks, très motivés ». En réalité, un seul de ces critères suffira.

Ils ont aussi parlé du lancement de W :
Les Echos insistent sur les projets qui pourraient être menés avec l’école 42, dans la foulée des premiers travaux entamés avec le CFJ ;
CB News , Rue89 / L’OBS – vigieVousnousIls, l’e-mag de l’éducation, L’Etudiant ont aussi relayé les informations de notre conférence de presse ;

Précisons aussi que nous sommes intervenus sur Twitter pour expliquer que l’angle (interrogatif !) de cet article méritait quelques précisions. Le brand content n’a été cité ni dans la documentation écrite, ni dans la conférence de presse W. Il l’a été dans une question de journaliste, à laquelle il fut répondu que le brand content était l’une des très nombreuses options ouvertes aux étudiants de W, un petit échantillon des fonctions auxquelles nous pouvons former les jeunes talents. W est bien l’école des métiers créatifs dans le numérique d’aujourd’hui et de demain.

Laisser un commentaire

S'inscrire à l' école WS'inscrire en prépaDocumentationPortes ouvertes