Scroll to top
Contacter l'école
210, rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris 12
contact@ecolew.com
Tél. +33(0)1 44 09 42 01
Demandes relatives à la scolarité
dyildiz@ecolew.com
Tél. +33(0)1 44 09 42 01
ou ekouakou@ecolew.com
Tél. +33(0)1 44 09 60 13
Demandes relatives au magasin audiovisuel
tvacaresse@cfjparis.com
Ou : ecolew.com/intranet

Journalisme & audiovisuel

Comment devenir journaliste ?

Comment devenir Journaliste – Mojo (Mobile journalism) – Reporter multimédia – Podcaster – Blogueur – Journaliste Youtuber – InstaStoryteller – SnapStoryteller – Data miner – Producer – Créateur de média – Stratège éditorial – Curateur – Rédacteur Web – Scénariste web – Journaliste intrapreneur – Média manager… ?

Les médias constituent une voie royale pour les élèves de l’École W. D’abord, parce qu’ils pourront accéder après leurs trois années de scolarité directement aux épreuves orales du CFJ (Centre de formation des journalistes), l’une des meilleures écoles françaises dans ce domaine, ou intégrer – sur concours – les autres écoles reconnues par l’État et/ou la profession.

Les rédactions traditionnelles (journaux et magazines papier, radios et chaînes de télévision) ont toutes pris le virage du numérique et ont besoin de s’entourer de journalistes « nouvelle génération ». Elle.fr, leparisien.fr, lepoint.fr, France Info, M6, Canal Plus… Bon nombre d’entreprises se sont d’ores-et-déjà tournées vers l’École W pour recruter des stagiaires et leur confier des postes de rédacteurs ou de journalistes web.

Les jeunes médias d’information, sur les réseaux sociaux, s’arrachent aussi ces journalistes en herbe pour aider les Digital natives à décrypter l’actualité et les tendances.

Quelle que soit leur ancienneté, ces rédactions ont besoin de jeunes bien formés aux techniques journalistiques (collecte et tri d’informations, interviews, reportages, etc.) mais pas seulement. Les métiers de demain restent à inventer et dans ce contexte, les entreprises doivent prendre des risques, expérimenter. Elles recherchent donc des journalistes entrepreneurs et créatifs, des « couteaux suisses », agiles et adaptables.

Autres débouchés : les sociétés de production audiovisuelle telles que Capa ou Babel Press. Elles embauchent des W pour la préparation en amont des émissions ou des reportages, le casting des témoins à filmer, le tournage et le montage de séquences. Le secteur de la production audiovisuelle et cinématographique crée des emplois depuis plusieurs années en France.

La région Île-de-France concentre à elle seule presque 90% des activités. En dix ans, le nombre d’entreprises consacrées à la production audiovisuelle a doublé (+51% entre 2007 et 2016). Ainsi, le nombre de salariés en CDI a progressé de 9% en 2015.

Les salaires dans le journalisme

Selon les données de la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP), le salaire moyen d’un journaliste est de 3591 € brut par mois en CDI, contre 2000 € pour un pigiste, et 1954 € pour un CDD.

La convention collective nationale des journalistes définit des barèmes de salaires. Ils sont établis par type d’entreprise (presse quotidienne, nationale ou régionale, hebdomadaire).

En moyenne, un journaliste débutant gagne entre 1 700 € et 2 300 € par mois.

Il existe 14 formations reconnues par la Commission paritaire nationale de l’emploi des journalistes (CPNEJ), en écoles ou à l’université, notamment le CFJ Paris, qui confèrent aux candidats un niveau bac +5. A l’issue de ces cycles d’études, les journalistes touchent des salaires qui varient en fonction du média choisi et de l’ancienneté.

  • Évolution de rémunération journalistes presse écrite : 1140€ à 4100€ net mensuels.
  • Évolution de rémunération journalistes radios privées : 1185€ à 2000€ net mensuels.
  • Évolution de rémunération journalistes agence de presse : 1600€ à 2900€ net mensuels.
  • Présentateurs stars des journaux télévisés : 15 000€ à 45 000€ net mensuels.
  • Les pigistes et rédacteurs auto-entrepreneurs sont rémunérés à l’article, en fonction du nombre de signes.

Salaires dans la production audiovisuelle

  • Un producteur audiovisuel gagne en moyenne entre 50 000 et 60 000 € brut par an.
  • Un(e) assistant(e) de production audiovisuelle : 2500 € mensuels
  • Un(e) assistant(e)-réalisateur : 2500 € mensuels
  • Un(e) scénariste :  Salaire variable en fonction de la nature de l’œuvre audiovisuelle (fiction, film d’animation…)

Carrière et avenir

Après plusieurs années d’expérience, un journaliste peut occuper des postes de responsabilité au sein d’une rédaction : chef de rubrique, rédacteur en chef adjoint, puis rédacteur en chef.