Mon Projet W. Sophie Andry : “Grâce au projet de fin d’année, je sais que je suis capable d’écrire un scénario”.

Les étudiants de la première promotion de l’école W ont présenté leur projet individuel de validation de deuxième année le mois dernier, étape-clef de la maquette pédagogique. Sophie Andry, étudiante de deuxième année et passionnée par l’univers du cinéma, a décidé de se lancer dans l’écriture d’un scénario d’un film d’animation. Elle nous raconte.

“Pour le projet de fin de deuxième année, j’ai décidé de travailler sur un scénario de court-métrage d’animation de cinq minutes. J’ai voulu faire ce travail car j’aime le cinéma et j’aimerais idéalement faire de l’écriture de scénarios mon métier. J’ai écrit un scénario de cinq pages, écrit le synopsis et travaillé sur une présentation de pitch du scénario pour une société de production. J’ai aussi réalisé un dossier avec des références artistiques et scénaristiques, ainsi que des visuels pour mieux se représenter ce que j’avais en tête.

Mon scénario parle d’une petite fille aventurière qui se retrouve dans la jungle et doit trouver une statuette magique qui est le graal de sa quête. Elle passe par plein d’obstacles : elle tombe dans une mare de crocodiles, elle doit combattre un tigre, elle doit traverser une cascade… À la fin, quand elle arrive à trouver la statuette, elle tombe de fatigue d’un coup et on se rend compte alors qu’il s’agit d’une petite fille qui était en train de jouer dans sa chambre. Le tigre était son chat, les crocodiles ses peluches, la cascade la baignoire et la statuette son ours en peluche avec qui elle s’endort à la fin.

L’idée de mon scénario n’était pas révolutionnaire mais ce qui m’intéressait était surtout le travail d’écriture. Je n’avais jamais écrit de scénario avant celui-ci. J’ai été aidée par un dispositif d’assistance individuelle organisé par l’école, qu’on appelle ici “Genius Bar”. Une fois que j’ai commencé à écrire j’étais lancé et je n’ai pas rencontré de difficulté particulière. C’est surtout le travail effectué en amont, c’est-à-dire partir sur une base d’idée de scénario, qui était le plus compliqué.

Comme tous les autres étudiants W, j’ai ensuite présenté mon travail à l’oral devant un jury. Il a fallu que je résume en quinze minutes mon histoire et tout mon travail d’écriture, ce qui n’était pas évident. Mais tout s’est bien passé au final. Grâce à ce projet de fin d’année je sais maintenant que je suis capable de réaliser un travail d’écriture de scénario, ce qui sera un atout pour la suite de mon parcours.

Laisser un commentaire

S'inscrireDocumentationPortes ouvertes